Trois cuillères en bois sur une surface blanche contenant différentes herbes séchées : menthe, camomille et lavande.

Les remèdes d’antan contre la gueule de bois

Mythes et Croyances sur les Remèdes Contre la Gueule de Bois à Travers les Âges et les Cultures

 

Depuis la nuit des temps, et dans toutes les cultures, l’alcool est largement consommé, générant un nombre incalculable de “gueules de bois”, ainsi que divers mythes et croyances locales sur les meilleurs remèdes pour les éviter ou les traiter.

 

 

Durant la Grèce antique, l’améthyste, est une pierre ayant pour origine le grec “amethystos” signifiant préservation de l’ivresse. Ainsi, les Grecs versaient une améthyste dans leur verre, ou la portaient en collier lorsqu’ils buvaient, afin d’échapper à la gueule de bois. 

 

 

En Égypte ancienne, c’est la feuille de laurier que l’on offrait habituellement aux athlètes, philosophes, etc, qui servait de remède. En effet, les Égyptiens portaient des colliers de lauriers, afin d’éviter d’être malade le lendemain.

 

 

Au XVIIᵉ siècle, un médecin anglais avait mis au point une recette anti-gueule de bois : les gouttes de Goddard (ou goutte céphalique d’Angleterre). Elles avaient pour but de soigner de nombreux maux dont la gueule de bois et se compose d’ammoniac, de vipère séchée et de la poudre extrait d’un crâne. 

 


Chaque pays ayant ses propres solutions, voici un petit tour du monde des remèdes actuels anti-gueule de bois.

 


Dans de nombreux pays, les jus de légumes ou de conservation, sont réputés pour leurs effets contre la gueule de bois. 

 

Ainsi, on retrouve le jus de choucroute en Russie, le jus dans lequel baignent les cornichons ou le jus de betteraves en Pologne, le leche de tigre au Pérou (le jus de marinade des poissons séchés) ou encore le jus de navet en Turquie.


Aussi, certains pays ont développé leurs propres recettes. 

 

On retrouve par exemple le Katerfrühstück en Allemagne, consistant en du hareng mariné enroulé de cornichons et d’oignons. 

 


Il y a aussi le menudo au Mexique (soupe servie avec un piment fort et des tortillas), ou encore le leventa de muertos (un ragout de porc) en Bolivie…

 

Pour les plus courageux, en Hongrie, la recommandation consiste en un mélange eau-de-vie et déjections de moineaux.


Enfin, il existe aussi des techniques plus atypiques. Comme se frotter un citron sous l’aisselle à Porto Rico, dormir avec des chaussettes imbibées de vodka en Estonie, coller du scotch sur son front au Vietnam, ou encore s’enterrer dans du sable en Irlande.


En France, il y a HANG-OVER, un complément alimentaire, qui aide à la métabolisation de l’alcool et réduit les effets secondaires de la consommation d’alcool !

Découvrez nos solutions bien-être, Hang Over et Aquapop, pour améliorer votre quotidien. Adoptez-lès dès maintenant et ressentez la différence !


Découvrir
Retour au blog

Laisser un commentaire