Alcool et prise de poids

Alcool et prise de poids

 

Quand on pense à la bière, on pense à un ventre rebondi, quand on parle d’alcool fort, vous pensez peut-être à du sucre. En plus d’éventuellement provoquer une gueule de bois, les boissons alcoolisées sont des boissons énergétiques qui peuvent exposer à des perturbations métaboliques (prise de poids, diabète) et entraîner des conséquences néfastes sur la santé. Alors, on l’a souvent entendu, mais l’alcool fait-il réellement prendre du poids? Analysons cela ensemble !

 

Pourquoi l'alcool fait-il grossir ?

L'alcool apporte une grande quantité de calories vides, non nécessaires à l’organisme. 

En effet, outre les effets dangereux sur la santé, l'alcool a un impact sur la prise de poids. Même si la quantité de sucre varie d'une boisson à l'autre, tous les vins et spiritueux apportent au moins 100 calories par verre. Voici quelques exemples :

  • 1 verre de vin représente 100 kilocalories.
  • 1 chope de bière représente 140 kilocalories.
  • 1 verre de whisky représente 380 kilocalories.

En outre, l'alcool déshydrate et occasionne de la rétention d’eau.

De plus, la consommation d'alcool favorise l'accumulation des graisses, en particulier au niveau de l'abdomen. En effet, le corps se concentre sur l'élimination des calories apportées par l'alcool et ne peut plus éliminer les graisses, qui sont alors stockées par l’organisme.

Nous avons tous déjà fait l’expérience d’un after-work, ou d’un repas de famille un peu long commençant souvent par un apéritif. C’est le moment le plus critique sur le plan calorique dû notamment aux sucres contenus dans l'alcool et aux biscuits apéritifs riches en graisses saturées. 

De plus, la consommation d'alcool ouvre l'appétit. Malgré les calories de la boisson, nous avons tendance à ingurgiter de grandes quantités de chips et de gâteaux salés en tout genre.

 

L’alcool n’apporte rien à l’organisme

L’éthanol contenu dans un verre de vin ou de bière apporte beaucoup de calories: 

7 kcal par gramme d’alcool pur, soit quasiment deux fois plus que les sucres (4 kcal/g) et un peu moins que les graisses (9 kcal/g). Boire un verre de vin (10 cl, soit 10 à 12 g d’éthanol) revient à manger trois carrés de sucre en termes de calories. Ainsi, en supprimant l’alcool, on diminue les apports énergétiques de 10 à 30 % selon ses habitudes alimentaires.

Ce renoncement n’est nullement préjudiciable car l’alcool est typique de ces nutriments «vides», qui n’apportent rien d’utile à l’organisme si ce n’est le plaisir hédoniste qu’ils peuvent procurer. 

D’ailleurs notre corps s’empresse de l’éliminer en le modifiant par le biais d’une succession de réactions chimiques au niveau du foie principalement. C’est notamment sur ce principe que va jouer notre complément alimentaire Hang-Over.  Au final, cette transformation va donner, entre autres, des substances qui alimentent la fabrication d’acides gras alors qu’en parallèle la combustion des graisses est ralentie. Ainsi l’alcool favorise doublement la formation de dépôts graisseux. Principaux organes touchés: le tissu adipeux de l’abdomen et le foie lui-même.

 

Limiter sa consommation d’alcool permet de mieux contrôler son alimentation.

De nombreuses études indiquent que l’alcool ouvre l’appétit alors que ses apports caloriques devraient le couper. Et pour cause, le conditionnement psychique intervient beaucoup. En effet, en ouvrant une bouteille pour un apéritif, on réactive l’envie de manger.  Mais ce n’est pas tout, l’action de l’alcool est également physiologique. En agissant au niveau de l’hypothalamus, une glande localisée à la base du cerveau, l’alcool chamboule la production des hormones impliquées dans la régulation de l’appétit. 

Enfin, l’alcool perturbe notre jugement. Sous son emprise, nos inhibitions et nos repères diététiques s’effondrent pour laisser place aux plaisirs des plats canailles, trop sucrés ou trop gras.

 

Conclusion : modération !

Les études sur les étudiants le montrent bien : ce qui pose problème, c’est ce que vous allez manger en plus. Aussi bien les grignotages que les repas qui s’allongent le dimanche.

Un ou deux verres par jour ne vont pas vous faire prendre de poids.

Si vous buvez beaucoup et que vous avez du mal à maigrir, vous pouvez essayer de diminuer puis de vous en passer pendant une semaine pour voir. On ne sait jamais…

Pour les autres, santé !


L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Consommez toujours avec modération.


Älterer Post Neuerer Post